Bandeau de la rubrique

• Professionnalisme

Le tatoueur assure un rôle de conseil auprès de ses clients et les oriente. Dans tous les cas, il informe chaque client des risques et des précautions à prendre, ainsi que des règles élémentaires d'entretien du tatouage. Tout tatoueur répond aux éventuelles questions et/ou inquiétudes rencontrées pendant et après la cicatrisation du tatouage, et effectue sans frais supplémentaires les éventuelles retouches nécessaires..

• Éthique

Tout tatoueur se doit de refuser de tatouer :

  • un mineur, sans autorisation écrite ou présence physique de ses parents ou tuteurs légaux
  • toute personne manifestement sous l'emprise de drogues, alcool, ou autres psychotropes
  • toute personne... à la demande d'une autre (les candidats au tatouage sont volontaires)
  • un motif qu'il juge inesthétique
  • un motif qu'il estime ne pas pouvoir réaliser.

• Tatouer un mineur ?

Si le client est une personne mineure, le tatoueur demandera un consentement écrit de la personne titulaire de l'autorité parentale ou de son tuteur (article R.1311-11 du Code de la santé publique) qui devra être présente lors de l'acte.

 

• Tarification des actes

Dans la mesure où le tatoueur réalise exclusivement des œuvres uniques et personnalisées, il fixe le prix en fonction de la taille, de la complexité, de la présence de couleurs, de l'emplacement sur le corps, et du travail de préparation (dessin et recherche documentaire) que pourra nécessiter le tatouage. Un tarif horaire peut être défini par défaut. Dans tous les cas, un devis doit être fixé avant que le travail ne soit commencé.


» consulter les tarifs

• La douleur

Le tatouage, électrique ou manuel, appelé aussi « dermographie », est définie comme la technique qui permet de déposer des pigments dans la peau à une profondeur de 1 à 4 millimètres, en faisant pénétrer un groupe d'aiguilles plusieurs centaines de fois par minute.

Le tatouage est à la base un rituel initiatique dont la résistance à la douleur fait partie intégrante.